Toutes les interviews de Stéphane Alaux

Mathieu Dacheville : l’émergence des nouvelles technologies dans la gestion en restauration

Né le 25 juillet 1982 à Saint-Avold, dans le département de la Moselle, Mathieu Dacheville est devenu un restaurateur connecté. Fils d’un entrepreneur, il est propriétaire de trois restaurants et le créateur des Fondus de la Raclette, un concept innovant et original.

Un parcours atypique

Mathieu Dacheville passe l’intégralité de sa scolarité en internat à l’école des Roches. Durant cette période, il apprend rapidement l’indépendance et les facultés à s’intégrer dans un groupe. Après l’obtention de son baccalauréat ES, il poursuit ses études supérieures en marketing à Paris.

En parallèle, il travaille dans la restauration en tant que responsable de rang afin de financer ses études. Passionné par cette activité, il s’investit davantage dans ce domaine afin d’être en contact permanent avec la clientèle et de pouvoir s’épanouir professionnellement.

Fort de son expérience et de son dynamisme, il est recruté par l’Auberge Bressane, un restaurant parisien de renom où il exerce pendant deux ans.

À la fin de cette expérience, il prend les rênes du Chalet de l’Oasis, un restaurant situé au sein du parc de Saint-Cloud. Il y est chargé de recruter des équipes, d’élaborer la carte et de sélectionner les fournisseurs.

Son parcours entrepreneurial débute lorsqu’il rachète le Bistrot du Palais, localisé rue de Bourgogne à Paris. Il y met en avant la cuisine française du sud-ouest. Après deux ans d’activité, il revend l’établissement pour investir dans l’achat du Sept Quinze, qui propose une cuisine italienne de qualité. Mathieu Dacheville ouvre par la suite un autre établissement spécialisé dans les plats savoyards.

L’importance des nouvelles technologies dans la gestion de la restauration

Sources incroyables de clients potentiels, les nouvelles technologies sont à la base de profonds changements dans la façon de consommer. Ces mutations poussent les acteurs du secteur de la restauration et de l’hôtellerie à se digitaliser pour mieux satisfaire les besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante.

En effet, plusieurs restaurants ont fermé leurs portes car ils n’ont pas pu s’adapter aux changements de comportement et des attentes des consommateurs, mais aussi à cause de la forte concurrence. Pour pallier ce risque de fermeture, il est important pour tout restaurateur de passer au numérique, que ce soit pour la gestion des activités ou pour la fidélisation de la clientèle.

Les nouvelles technologies permettent dans un premier temps de procurer aux clients une expérience fluide, rapide et personnalisée. Ensuite, elles permettent d’accéder à des outils de pointe destinés à la gestion des commandes, des stocks et à la création d’offre de fidélisation.

Selon Mathieu Dacheville, le numérique peut favoriser le contact direct avec les consommateurs. En effet, la digitalisation, contrairement à ce que pensent de nombreux restaurateurs, offre la possibilité de se concentrer sur la cuisine et l’accueil.

Les caisses enregistreuses portables équipées de toutes les fonctionnalités d’un système TPV fixe comptent parmi les principaux appareils adoptés par les spécialistes de la restauration. Ces équipements peuvent être installés dans une station d’accueil ou utilisés de manière indépendante.

Ils améliorent la rotation des consommateurs, tout en permettant au personnel d’éviter le comptoir  afin de rester en contact avec les clients. Bien qu’elles soient incontournables dans le domaine de la restauration, les nouvelles technologies sont encore absentes dans nombre d’établissements. En effet, les contraintes de budget et de temps comptent parmi les principaux freins à l’adoption du digital dans la gestion en restauration.

Next Post

Previous Post

© 2018 Histoires Vraies

Theme by Anders Norén