Histoires d'entreprises, de dirigeants et VIP / interviews

Jean-Pierre Giolitto – témoignage sur la médecine

Né à Grenoble, Jean-Pierre Giolitto est le fils de parents enseignants et originaire des montagnes piémontaises. Passionné par la science et la médecine depuis son plus jeune âge, il se dirige naturellement vers des études médicales. Suite à la réussite dans ses études supérieures, il devient médecin et chef de clinique urologique.

Ses études de médecine

Lors de ses études de médecines, Jean-Pierre Giolitto a fait ses premiers stages en 4ème année de médecine et il en garde de très bons souvenirs. Ses premières expériences dans le monde professionnel lui ont permis de découvrir l’univers hospitalier. Il a notamment été marqué par le professionnalisme et les compétences de ses professeurs, mais aussi la souffrance des patients qui le touchait profondément. En tant que jeune interne, il se sentait un peu coincé entre le fait d’être trop jeune et inexpérimenté, mais de ressentir tout de même la souffrance des patients par rapport à leurs problèmes. Cependant, grâce au soutien et aux conseils de ses professeurs, le jeune interne a rapidement gagné en confiance et l’expérience nécessaire pour ne plus être dans cette situation et pouvoir aider ses patients.

Pour l’un de ses stages en internat, il a intégré le service d’urologie du CHU (Centre hospitalier universitaire) de Grenoble. Jean Pierre Giolitto a fait ce stage aux côtés du Professeur Gilbert Faure. Grâce à lui, il a découvert sa vocation : devenir chirurgien urologue. Pour le jeune homme de l’époque, le Professeur Gilbert Faure était un véritable modèle, il a notamment été impressionné par ses nombreuses qualités : éthique, rigueur, humanité, convivialité, humour, écoute, etc.

Sa carrière professionnelle

Suite au succès de ses études et après avoir décroché son diplôme, Jean-Pierre Giolitto a travaillé pendant 20 ans à la clinique les Bleuets à Reims en tant que praticien libéral. Même si c’était un établissement de grande taille, le jeune médecin a apprécié y exercer car il restait tout de même à taille humaine. Il lui a notamment permis de voir tous les aspects de sa spécialisation dans un très bon environnement.

En plus de cette activité professionnelle principale, Jean-Pierre Giolitto était aussi expert judiciaire pour la cour d’appel. Il a exercé cette activité pendant 10 ans. Elle consistait à donner son avis sur des dossiers difficiles bien souvent délicats. Il devait donc faire preuve d‘impartialité et d’une approche rigoureuse avant de présenter son travail au juge.

Avec plus de 30 ans d’activité dans le monde de la médecine, Jean-Pierre Giolitto a été témoin des nombreux changements qui ont eu lieu dans cet univers : remplacement de la chirurgie classique par de la chirurgie non invasive, etc. Au cours de ses nombreuses années d’exercice, il a également formé plusieurs jeunes médecins à la coelioscopie.

Son avenir dans le milieu médical

Actuellement, Jean-Pierre Giolitto, véritablement passionné par son métier, continue d’exercer sa spécialité mais dans une intensité bien moins éreintante. Il privilégie maintenant un travail moins intensif et en équipe pour aider des patients toujours dans le besoin. D’ailleurs, cette nouvelle pratique des spécialités médicales est en accord avec ce qui se fait de plus en plus souvent aujourd’hui. En effet, on peut par exemple citer la multiplication des maisons médicales qui regroupent plusieurs professionnels de la santé et la tendance de fragmentation des spécialités médicales en sous-spécialité. Aujourd’hui, un urologue ne pratique plus cette discipline dans son ensemble, mais il s’attache plutôt à exercer une branche bien spécifique de sa spécialité comme la cancérologie, l’urologie de la femme ou encore l’andrologie.

 

En plus de cette passion professionnelle pour la médecine, Jean-Pierre Giolitto se passionne pour différents sujets de réflexion comme l’alchimie ou la sociologie du dialogue, mais aussi pour la randonnée notamment sur le littoral du Var.

L’urologie, qu’est-ce que c’est ?

L’urologie est la spécialité de Jean-Pierre Giolitto. Cette discipline médicale est assez peu connue du grand public. Explication de la part de cet expert de la santé.

L’urologie fait partie des soins de santé qui traitent les maladies des voies urinaires masculines et féminines (reins, uretères, vessie et urètre). Il traite également des organes reproducteurs masculins (pénis, testicules, scrotum, prostate, etc.). Puisque les problèmes de santé dans ces parties du corps peuvent arriver à tout le monde, la santé urologique est importante.

L’urologie est reconnue comme une spécialité chirurgicale. Outre la chirurgie, l’urologue est un médecin qui possède des connaissances en médecine interne, en pédiatrie, en gynécologie et dans d’autres domaines des soins de santé. Il doit maîtriser de nombreux domaines médicaux parce qu’un urologue rencontre un large éventail de problèmes cliniques. La portée de l’urologie est grande et l’American Urological Association a nommé sept parties de sous-spécialité :

  • Urologie pédiatrique (urologie de l’enfant) : Il s’agit de corriger les problèmes génito-urinaires chez l’enfant, tels que les testicules non descendus ou le cryptorchidisme, les organes génitaux sous-développés et le reflux vésico-urétéral.
  • Oncologie urologique (cancers urologiques) : Il s’agit de tumeurs malignes génito-urinaires telles que les cancers du rein, des glandes surrénales, de la prostate, de la vessie, des uretères, des testicules ou du pénis.
  • Transplantation rénale (rein)
  • Infertilité masculine
  • Calculi (calculs des voies urinaires)
  • Urologie féminine
  • Neurourologie (contrôle du système nerveux des organes génito-urinaires) : cette discipline concerne la prise en charge des affections qui impliquent le contrôle nerveux de l’appareil génito-urinaire ou une miction anormale. La maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, les accidents vasculaires cérébraux et les lésions de la moelle épinière sont des exemples de troubles neurologiques qui peuvent mener à ces troubles.

Il est aussi possible d’ajouter, comme le mentionnait plus haut Jean-Pierre Giolitto, l’andrologie qui se concentre sur les troubles du système reproductif masculin tel que la dysfonction érectile, les troubles éjaculatoires, l’infertilité et la vasectomie inverse.

 

Ulule : https://fr.ulule.com/jean-pierre_giolitto/#/

linkedin : https://fr.linkedin.com/in/jeanpierregiolitto

 

 

 

 

Next Post

Previous Post

© 2020 Histoires Vraies

Theme by Anders Norén