Toutes les interviews et témoignages de dirigeants et VIP

Nos questions à Alexis Kuperfis – passionné de réseaux et cycliste accompli

Alexis Kuperfis, directeur de programme chez IBM France, nous parle de ses passions : le cyclisme, la mixologie et les expositions d’art.

Pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel ?

Alexis Kuperfis : Après avoir décroché mon diplôme d’ingénieur à l’ESAIP (Ecole d’ingénieurs en informatique et prévention des risques), j’ai directement intégré les équipes d’IBM France à Strasbourg en tant que Technical IBM Hardware Engineer.

Après quelques années, je deviens directeur des programmes. Ce poste à responsabilité me donne l’opportunité de diriger les projets pour les grands clients de la compagnie. J’interviens donc sur toutes les étapes de leur réalisation : de la prise de commande jusqu’au lancement de la solution réalisée.

J’ai la chance d’évoluer dans une société qui laisse place à l’humain et à l’innovation. De plus, je travaille avec une équipe exceptionnelle de plus de 80 personnes.

Bien sûr, même si ce travail occupe la majeure partie de mon temps, avoir des passions est primordial pour casser la routine. J’apprécie tout particulièrement le cyclisme, la mixologie et l’art.

Quels sont, pour vous, les avantages du cyclisme ?

Alexis Kuperfis : Je suis un fervent défenseur du cyclisme car c’est un sport très complet qui permet de s’évader et de faire une pause avec le travail. Je me suis aussi aperçu qu’après une séance, j’étais beaucoup plus performant dans mon emploi.

Ensuite, le cyclisme offre de nombreux avantages. On peut parler du fait qu’il aide à mieux respirer, qu’il apporte une meilleure condition cardio-vasculaire ou encore qu’il améliore la circulation sanguine.

De plus, contrairement à certaines idées reçues, ce sport n’entraîne pas un développement excessif des muscles des jambes et notamment des mollets. En effet, lorsque vous faites du vélo le travail se fait tout en douceur. Pédaler permet simplement de dessiner les muscles.

Comme je le mentionnais plus haut, si je suis plus performant au travail après une séance de vélo c’est tout simplement parce que ce sport développe le système neurosensoriel. Enfin, comme la plupart des sports, il est relaxant car il diminue la tension nerveuse et l’anxiété, causes principales du stress.

A quels événements de ce sport avez-vous assisté ?

Alexis Kuperfis : En tant qu’amateur, j’ai bien sûr suivi à quelques reprises le Tour de France, la Grande Boucle. Je me suis aussi rendu sur les deux autres grands tours qui constituent, avec le Tour de France, les trois épreuves les plus prestigieuses du cyclisme sur route. J’ai donc assisté une fois au Tour d’Italie, également appelé Giro et au Tour d’Espagne, La Vuelta. C’était deux expériences très particulière et appréciable, elles m’ont d’ailleurs permis de découvrir deux pays que je ne connaissais pas.

En quoi consiste la mixologie, comment avez-vous connu cet art ?

Alexis Kuperfis : La mixologie, c’est l’art du mélange, la création de cocktails. J’ai découvert cette discipline lorsque je n’étais qu’étudiant. Lors des soirées étudiantes, c’était souvent moi qui était chargé de ramener les boissons et de m’occuper du bar. Bien sûr, au début, je ne faisais que des mélanges basiques à base d’alcools et de jus de fruits bon marché. Mais avec le temps et la maturité, j’ai commencé à associer différents alcools avec des jus de fruits que je mixais moi-même. Les saveurs étaient clairement plus présentes ! Ensuite, je me suis renseigné sur Internet et j’ai mis un nom sur ce pratique. J’ai alors découvert tout un art qui avait ses propres techniques et connaissances. Avec le temps, j’ai appris différentes recettes de cocktails et je pense commencer à maîtriser le sujet maintenant.

Quels sont vos cocktails préférés ?

Alexis Kuperfis : Concernant mes cocktails préférés, je dirais que j’aime particulièrement le Red Lion et le French Mojito.

Le Red Lion est un cocktail qui se présente dans un verre à Martini. C’est une boisson à base de Grand Marnier et de Gin, pour les alcools et de jus d’orange et de citron. C’est un cocktail assez simple à réaliser mais qui est très rafraîchissant.

Ensuite, le French Mojito est une variante du Mojito classique. Cette version tend à moderniser ce classique de la mixologie. Il se présente dans un verre tumbler. Bien sûr, il se prépare avec de la menthe comme l’original mais on ajoute une liqueur d’absinthe et une boisson énergétique. Pour apporter un peu d’acidité, on incorpore le jus d’un citron vert et un peu de sucre cassonade.

Que représente l’art pour vous ?

Alexis Kuperfis : L’art représente une grande partie de ma vie. Il m’a aidé lorsque je traversais des périodes difficiles. Aujourd’hui, il m’aide encore lorsque je vais mal ou que j’ai besoin de m’évader. Plusieurs peintures m’ont marqué durant ma vie. Je peux, par exemple citer, Le Cri d’Edvard Munch, Le Voyageur contemplant une mer de nuages de Caspar David Friedrich ou encore La Nuit étoilée de Vincent van Gogh.

Bien sûr, il n’y a pas que la peinture et j’apprécie toutes les formes d’art. L’art est partout où l’on pose le regarde : dans la nature, dans les objets, dans un paysage, dans un immeuble, etc. Si je devais également citer des sculptures qui m’ont marqué, je dirais : Le Penseur de Rodin et La Mort et la Vierge de Pierre Eugène-Emile Hébert.

L’art prend une place importante dans l’éducation de mes enfants. Je pense que c’est essentiel de les sensibiliser le plus tôt possible car contempler des œuvres permet un meilleur du cerveau et développe les capacités intellectuelles. De plus, il favorise la tolérance, l’empathie et l’ouverture d’esprit. C’est d’ailleurs le neurologue français Pierre Lemarquis qui a établi le lien entre les neurones miroir (impliqués dans les émotions) et d’autres régions du cerveau plus profondes.

Quels musées recommanderiez-vous aux personnes souhaitant s’initier à l’art ?

Alexis Kuperfis : Dans un premier temps on peut se limiter à notre pays, la France. En effet, il y a déjà bien assez de musées et d’exposition d’art de renom dans l’Hexagone.

Je peux déjà en conseiller trois qui se situent à Paris : le Louvre, le Centre Pompidou et le Palais de Tokyo. Le premier est un incontournable, c’est le musée le plus visité du monde. Bien sûr, il peut paraître intimidant pour les novices. Pourtant, si on y va en prenant son temps, sans avoir envie de tout voir (de toute façon, c’est impossible en seulement une journée), c’est une très belle expérience. Ensuite, contrairement au Louvre qui permet de découvrir l’art classique, le Centre Pompidou donne l’occasion de s’initier à l’art moderne et contemporain avec des expositions d’artistes comme Picasso, Kandinsky ou encore Jeff Koons. Enfin, le Palais de Tokyo propose aussi une programmation d’art moderne et contemporain et plonge les visiteurs dans des univers poétiques, décalés, controversés et surprenants.

La ville de Lyon regroupe aussi quelques musées intéressants pour les novices. Le Musée des Confluences est un incontournable de la ville. Il vaut le détour rien que pour son architecture originale. Les personnes qui souhaitent s’initier à l’art trouverons ici le lieu parfait. L’exposition permanente fait voyager les visiteurs à travers le temps et découvrir l’évolution de l’humanité. On traverse des salles remplies de dinosaures et de momies, en passant par des animaux naturalisés et des sculptures antiques pour finir dans l’espace.

Pour finir, je peux aussi conseiller le Musée de la Miniature et du Cinéma. Il prend également place dans un bâtiment sublime qui date du XVIème siècle. C’est une excellente porte d’entrée pour les personnes qui souhaitent découvrir l’univers des musées car il expose des oeuvres de deux univers distincts : le monde des miniatures et l’envers des décors des films de cinéma. Ce qui parlera certainement plus à des personnes peu habituées à l’art dit classique.

 

Merci Alexis Kuperfis.

Next Post

© 2019 Histoires Vraies

Theme by Anders Norén