Toutes les interviews et témoignages de dirigeants et VIP

Interview Marlène Duval

Marlene Duval a participé à la deuxième saison du Loft Story. Pourtant, elle décide de quitter le programme quelques temps après. Cependant, cette rapide apparition à la télévision française a marqué les esprits et lui a ouvert les portes de la célébrité. La jeune femme revient avec nous sur son parcours.

 

Quel est votre parcours ? Que faisiez-vous avant de participer au Loft ?

Marlène Duval : Quand je suis rentrée dans le Loft, j’avais 21 ans. Avant cette expérience, je travaillais dans le domaine de la coiffure. Je venais tout juste de quitter la maison familiale. Je recevais mon petit frère à la maison pour dîner lorsque l’on a vu la pub pour le casting du Loft s’affichait à la télévision. Il a alors pris le téléphone et c’est lui qui m’a inscrit sans me le dire. J’ai tout de suite été contactée par la production et les castings ont commencé. A mesure qu’ils s’enchaînaient, je montais les échelons un à un. Un jour, la production est venue me voir pour m’annoncer que j’allais participer au Loft Story. C’était le début d’une belle aventure.

Je me suis donc retrouvée dans le Loft sur le plateau de la Plaine St Denis. L’exposition face au public était assez énorme puisqu’à l’époque, les émissions de télé-réalité n’étaient pas comme celles que l’on connaît maintenant. C’était quelque chose de nouveau. Lorsqu’il est apparu, le Loft Story a vraiment fait le buzz. C’était la première fois que l’on enfermait des jeunes dans une maison et qu’on les filmait 22h/24.

La première fois que je suis arrivée sur le plateau, je me suis retrouvée avec tous les autres candidats venant de milieux totalement différents. Pour ma part, à la fois, c’était une belle opportunité, mais ma maman venait d’apprendre qu’elle était atteinte d’un cancer du sein. Elle devait entrer en chimiothérapie au moment où j’intégrais le Loft. C’est là qu’elle m’a dit : « j’aimerais que tu chantes pour moi tous les jours où tu seras là-bas, ma fille ». Je me suis donc mise à chanter les chansons de Phil Barney, à la base, pour ma mère, car j’ai toujours apprécié cet artiste. C’est là que la magie a opéré et a touché aussi les autres Lofteurs, la production, mais aussi le public. Ce jour-là, l’émission a fait une audience énorme et de nombreuses personnes ont été touchées. Charly et Lulu, qui présentaient le Hit Machine à l’époque, sont amis avec Phil Barney. Charly, qui était à Miami, lui a passé un coup de fil pour lui dire que je chantais ses chansons. C’est donc à partir de ce moment que Phil s’est intéressé au programme. Il a alors contacté la production lorsque, de mon côté, je commençais à souffrir de l’enfermement parce que m’a maman était malade. En effet, c’était assez difficile comme situation parce que je ne pouvais pas avoir de nouvelles de mes proches, il n’y avait aucun moyen de communication. J’étais donc un peu inquiète à propos de ce qui se passait à l’extérieur.

J’ai donc quitté le Loft, à peine une semaine après le début de l’aventure. Tout le monde en a parlé parce que le public me donnait gagnante. En sortant, j’ai eu la chance de faire la rencontre de Phil Barney. Le courant est tout de suite passé et on a enregistré un duo sur la chanson « Un enfant de toi ». Au bout d’à peine deux semaines, on était déjà disque d’or, ensuite double disque d’or et de platine. Ma carrière dans la chanson a donc commencé ici.

 

D’ailleurs, d’où vous vient cette passion pour le chant ?

Marlene Duval : Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours chanté et dansé aux spectacles de fin d’année de l’école. J’ai toujours été la première pour faire le show. Cette passion a toujours été en moi. Mais c’est surtout ma maman qui m’a encouragé dans cette voie. En effet, lorsque je chantais elle était très émue et elle l’ait encore. C’est d’ailleurs ce que je préfère dans la chanson : procurer des émotions aux gens, les réconforter, etc.

 

A la sortie du Loft, comment avez-vous géré cette notoriété soudaine ?

Marlène Duval : La sortie du Loft a été assez éprouvante car je suis sortie soudainement, ce qui a fait couler beaucoup d’encre. Le public s’interrogeait et voulait continuer à me voir. D’ailleurs, les gens étaient très gentils depuis mon entrée jusqu’à ma sortie du Loft. C’était assez perturbant, car pour moi qui n’étais pas connu à la base, en à peine une semaine tout le monde me connaissait. Il était même assez compliqué de sortir dans la rue, on avait donc des gardes du corps et la production était vraiment au petit soin. Elle m’a entouré et accompagné du début à la fin.

J’ai vécu des choses merveilleuses : on a fait une tournée, on a rempli des Zénith avec d’autres artistes, on a voyagé un peu partout en France. C’était magique. D’ailleurs, Phil m’a aussi beaucoup épaulé, car j’entrais dans un milieu que je ne connaissais pas. Il m’a appris les codes du milieu. Aujourd’hui, on est toujours en contact et c’est quelqu’un que je respecte énormément.

 

Qu’avez-vous retiré de cette expérience de téléréalité ?

Marlène Duval : Pour ma part, je n’en ai retiré que du positif. Grâce à cette expérience, j’ai rencontré des personnes formidables et j’ai pu vivre de ma passion, la musique. Ensuite la notoriété en soi, c’est bien, mais parfois, c’est difficile, car vous êtes amené à être face à des médias qui cherchent constamment à faire du buzz. C’est le revers de la médaille. Toutefois, c’est quelque chose que je ne regrette absolument pas. Si c’était à refaire, je le referais de la même façon.

 

Et maintenant quels sont vos projets ?

Marlène Duval : Je mène de front deux projets différents. Le premier concerne ma première passion, à savoir, la chanson. J’enregistre actuellement mon nouvel album. Le premier single, intitulé « Emmène-moi » devrait sortir fin février, début mars 2019. C’est un album touchant et plein d’émotions.

Ensuite, mon deuxième gros projet est le lancement de ma première collection de lingerie. Elle se destine aux femmes qui ont des formes et qui ont du mal à trouver de la belle lingerie à prix accessible. La collection est terminée et devrait sortir courant mars, directement en ligne.

 

Merci Marlène.

L’actualité récente de Marlène Duval

Aujourd’hui, Marlène Duval revient sur le devant de la scène avec plusieurs projets. Véritable femme d’affaires, elle lance sa propre marque de lingerie. Son credo ? Proposer des pièces élégantes et glamours aux femmes qui ont des formes mais qui restent abordables. La collection est dessinée par une styliste professionnelle et Marlène s’implique dans le processus créatif. Elle transmet ses idées à la styliste et fait attention aux moindres détails. La collection est maintenant terminée et les shooting photo ont commencé. Les premiers modèles, dont des maillots de bain, devraient sortir dans le courant de l’année 2019 directement en ligne.

Le second projet de la jeune femme la ramène à sa première passion : la chanson. En mai 2019, Marlène Duval a fait la tournée des rédactions françaises pour annoncer la sortie de son single « Emmène-moi », premier extrait de son nouvel album solo. Le titre est disponible sur Spotify, Deezer et iTunes depuis le 29 mars 2019. La jeune femme est d’ailleurs en plein tournage du clip. L’album comportera 12 chansons. Une chanson est dédiée à la maman de Marlène et est écrite par Phil Barney. L’album solo sortira pour les fêtes de fin d’année 2019. Ses fans pourront retrouver Marlène sur scène dans toute la France.

 

 

Next Post

Previous Post

© 2019 Histoires Vraies

Theme by Anders Norén