Histoires d'entreprises, de dirigeants et VIP / interviews

Kaliti : l’outil collaboratif de Quentin Minvielle pour numériser les métiers du bâtiment

Numériser les métiers du bâtiment, c’est le défi relevé par Quentin Minvielle, cofondateur de Kaliti, un outil collaboratif dont le but est d’optimiser les chantiers de construction.

En effet, Kaliti propose aux acteurs de l’immobilier (architectes, maîtres d’œuvre et d’ouvrage, entreprises de bâtiment et clients), depuis son lancement en 2011, d’échanger des informations en temps réel et de piloter l’avancement du chantier via une plateforme dédiée. Découverte !

Pourquoi avoir fondé Kaliti ?

Quentin Minvielle

Quentin Minvielle

Kaliti est un outil digital venu répondre à un vrai besoin du secteur du bâtiment, celui de tirer profit des données collectées. L’histoire de Kaliti est intimement liée à celle de l’un de ses cofondateurs, Quentin Minvielle, un ingénieur bâtiment de formation. En 2011, il s’associe avec des développeurs informaticiens dans le but de créer une solution qui apporte une réelle valeur ajoutée aux professionnels du secteur. A l’origine, l’idée est de mettre en place un outil qui permette aux opérationnels de gagner du temps en fluidifiant le flux d’information, en collectant les données et en les mettant à jour en temps réel.

Cela ne répond toujours pas à notre question : pourquoi avoir fondé Kaliti ? Tout part d’un constat réalisé par Quentin Minvielle en 2011. Que ce soit en termes de techniques, de matériaux ou de management de l’information, la construction est un secteur où il y a beaucoup d’innovations, mais les pratiques opérationnelles accusent un certain retard en la matière. Le meilleur exemple qui puisse illustrer cet état de fait est celui du travail réalisé par le conducteur de travaux. Jusqu’à récemment, ce responsable du budget d’un chantier et de la bonne exécution des travaux devait passer le plus clair de son temps en mobilité sur le chantier : régler les problèmes techniques, identifier les retards potentiels, s’assurer de la qualité et de la conformité des travaux… Tout cela en étant équipé d’un simple bloc-notes et d’un appareil photo. Après cette première phase chronophage de collecte de l’information, il fallait encore saisir manuellement toutes ces données. Un ingénieur bâtiment aussi expérimenté que Quentin Minvielle en a fait lui-même l’expérience, à plus d’une occasion. Il fallait que ça change…

Comment le concept Kaliti est-il né ?

Nous vous le disions, c’est en 2011 que le train Kaliti a été mis une première fois sur les rails, motivé par une forte envie de travailler autrement. Cela a coïncidé avec la sortie de l’iPad d’Apple, un appareil mobile dont Quentin Minvielle a vite fait d’identifier le potentiel pour le secteur de la construction. C’est ainsi qu’il rédige un cahier des charges d’un outil capable d’apporter une vraie valeur ajoutée en matière de productivité aux architectes et ingénieurs qui interviennent sur les chantiers. C’est en creusant le sujet que Quentin Minvielle et ses partenaires sont parvenus à l’idée de créer l’entreprise Kaliti.

Quelles ont été les premières étapes de développement de Kaliti ?

C’est en janvier 2012 qu’a officiellement été créée l’entreprise Kaliti. Quelques mois auparavant, Quentin Minvielle s’était associé avec des développeurs informaticiens, mais aussi avec son employeur de l’époque qui s’est positionné sur le projet comme incubateur. Séduit par le concept Kaliti, ce dernier a proposé de prendre des parts dans la société et de l’accompagner sur le plan logistique et commercial. A cette époque, l’équipe disposait d’une première version de logiciel qu’elle présentait aux clients, sans disposer d’équipe commerciale chargée de la prospection.

Quentin Minvielle

Quentin Minvielle

La première année, Kaliti recrute un premier commercial, puis un second la deuxième année, en plus d’une office manager. Petit à petit, l’entreprise commence à convaincre des acteurs de la construction, plus particulièrement les grands comptes (Bouygues, Effage, Vinci…). A ces acteurs, Kaliti propose une solution collaborative de pilotage de chantier, un outil qui permet à différents intervenants de se connecter à une plateforme à chaque étape des travaux. Avant, les équipes de Kaliti réalisent un constat sur terrain, en passant sur le chantier avec une tablette pour identifier les différents problèmes et retards, entre autres. Intervient ensuite un système de work flow qui permet de piloter les actions des différents acteurs du chantier. Ainsi, chacun d’entre eux reçoit des notifications, avec la possibilité d’interagir. Grâce à ce système collaboratif, promoteurs, maîtres d’œuvre (architecte et différents bureaux d’études techniques) et entreprises de construction peuvent être reliés entre eux.

Quelle est la particularité de Kaliti ?

La grande particularité de Kaliti, et qui fait aussi sa force, c’est le fait que la solution a été pensée, créée et développée par des profils issus du métier de la construction. Des profils qui, de par leur formation et leur expérience du domaine, justifient d’un véritable ADN d’experts des métiers de la construction. Au-delà de l’équipe fondatrice, tous les recrutements de Kaliti se font également selon cette optique. Outre l’aspect logiciel, l’entreprise fait profiter ses clients de son expertise dans la construction, notamment en leur proposant de travailler sur de nouveaux process et d’apporter des changements structurants à leurs méthodes de travail à l’aide de l’application. Vous l’aurez donc compris, il ne s’agit pas d’une prestation exclusivement technique, mais plutôt d’une solution qui implique une dimension service non négligeable (conseil, accompagnement, service de paramétrage et d’adaptation du logiciel…). Rappelons toutefois que tous les clients de Kaliti utilisent la même version de la même application, la différence est que le logiciel est assez souple pour pouvoir s’adapter et se paramétrer à différents types de projets.

Kaliti-outils-de numérisation-des-metiers-du-batiment

Kaliti-outils-de numérisation-des-metiers-du-batiment

Qui sont les clients de Kaliti ?

Actuellement, Kaliti compte environ 400 clients donneurs d’ordre. Parmi ces derniers, on retrouve une large proportion de grands promoteurs immobiliers. Toutefois, bien que l’offre de l’entreprise se soit d’abord concentrée sur la promotion immobilière, elle a peu à peu évolué pour toucher une cible plus large, dont les TPE et PME. Aujourd’hui, la communauté d’utilisateurs du logiciel Kaliti est composée de 25 000 entreprises, environ 8 000 à 10 000 architectes et maîtres d’œuvre, et près de 200 000 clients finaux. A terme, la société vise à intégrer l’ensemble de la chaîne, en invitant les ouvriers à la collaboration digitale qu’elle propose.

Next Post

Previous Post

A la une | Interviews | Entreprises

© 2021 Histoires Vraies

Theme by Anders Norén